Les mutilations génitales

Les mutilations génitales féminines sont reconnues au niveau international comme une violation des droits de la personne. Bien que la pratique diminue dans la majorité des pays où elle est répandue, les populations connaissent un taux de croissance démographique élevé, ce qui signifie que d’ici à 2030, 4,6 millions de filles pourraient subir une MGF si la tendance actuelle persiste. Leur protection nécessitera un effort considérable et des initiatives impliquant les communautés et portant sur les droits fondamentaux et l’égalité des sexes doivent être prises pour encourager l’abandon des MGF. La Croix-Rouge Béninoise aux côtés de la communauté nationale et internationale invite les hommes et femmes de nos campagnes et de nos villes à protéger la vie de nos filles. #ORANGETHEWORLD

🧡

#16DaysOfActivism#ORANGERLEMONDE229

🧡

Croix-Rouge Béninoise